ALLEMAGNE VS FRANCE : LE MATCH ÉCONOMIQUE

BFG Capital

D’après le palmarès mondial des richesses de l’Allianz Global Wealth Report 2016, le patrimoine des Français est aujourd’hui plus élevé que celui des Allemands. Avec 53 430€ d’actifs financiers nets par habitant en 2015, la France se situe seulement au 16ème rang mondial. L’Allemagne arrive juste derrière, à la 18ème place, avec 47 680€ d’actifs nets par habitant.

Si les Français peuvent aujourd’hui se vanter d’avoir un patrimoine plus élevé, nos voisins Allemands, eux, nous dépassent sur bien d’autres points. Par exemple, l’Allemagne prévoit pour la troisième année consécutive un budget en équilibre (voire en excédent), et n’aura pas à emprunter pour rembourser sa dette publique, aujourd’hui réduite à 68% de son PIB. La France, quant à elle, cumule à ce jour une dette à 98% du PIB, record sans précédent ! Et tandis que l’Allemagne peut désormais se permettre d’annoncer une baisse de six milliards d’euros d’impôts entre 2017 et 2018, les Français devront se contenter d’une baisse d’un milliard d’euros « seulement ».

Ayant été force de propositions et de mesures, l’Allemagne a su relancer son investissement intérieur et réanimer la croissance de son pays. Pays qui a d’ailleurs vu ses prévisions de croissance à la hausse, annonçant un taux d’1,8% au lieu d’1,7% en 2016. La France, à contrario, annonce pour cette année une croissance d’1,3% contre les 1,5% initialement prévus.

Concernant les chiffres du chômage, même constat ! Avec un taux à 9,6%, le chômage en France bat un nouveau record… À l’inverse, l’Allemagne affiche aujourd’hui un taux de chômage à 6,1%, taux stable depuis le mois de mai. Rappelons tout de même que les deux pays sont différents : alors que l’Allemagne est plus « industrielle », et favorise davantage l’apprentissage, la France concentre la majorité de ses emplois dans le secteur tertiaire.

Le dynamisme de l’économie allemande est incontestable, cependant, notre cher pays garde encore quelques atouts. Plus ouverte aux risques, l’Hexagone consacre 22% de son PIB à l’investissement, contre 19% pour l’Allemagne, pourtant en bonne croissance. Autre point de comparaison, le taux de pauvreté. D’après les statistiques Europa, le taux de personnes vivant avec un revenu inférieur à 60% du revenu médian national est de 16,7% en Allemagne et 13,6% en France. Enfin, si aujourd’hui la croissance allemande se porte bien, le magazine économique Challenges nous apprend que les prévisions pour l’année 2017, elles, sont plutôt à la baisse.

Les deux pays sont aujourd’hui confrontés aux mêmes problématiques et devraient s’inspirer l’un de l’autre pour continuer à avancer dans le même sens. Certes, la France a encore des efforts à fournir pour regagner son dynamisme, mais le développement d’incubateurs et de start-ups pourra rapidement faire évoluer les choses. Début 2017, le plus grand incubateur d’Europe pensé par Xavier Niel ouvrira d’ailleurs ses portes à Paris, offrant à la France un regain d’attractivité et d’innovation.

 

Dessin de Marine Cabidoche – Diplômée de l’école Estienne (diplôme des métiers d’Art en cinéma d’animation), Marine Cabidoche travaille sur commande, son domaine de prédilection étant l’illustration et la création de personnages. Vous pouvez retrouver son travail sur sa page Facebook et sur son blog.