ALLÔ LES INVESTISSEURS, ICI LA TERRE !

BFG Capital

C’est à travers l’étude « Global Investor Study 2016 » que le groupe Schroders s’est penché sur les raisons principales, objectifs et attentes des individus au sujet de l’investissement. Si aujourd’hui ce mot est complètement entré dans les mœurs, sa vision est parfois faussée, et mérite une meilleure compréhension.

L’étude de Schroders a été réalisée auprès de 20 000 investisseurs, et ce, à travers plus de 28 pays. Le constat est sans appel : la majorité des investisseurs ont une vision irréaliste et trop élevée de ce que pourrait leur rapporter leurs investissements. De manière générale, ceux-ci s’attendent à un rendement moyen de 9,1%, tandis que la moyenne espérée par les conseillers financiers est en réalité à hauteur de 7,9%. La durée de l’investissement est également négligée, car en moyenne, les personnes interrogées investissent pendant 3,2 ans et ce, au lieu des 5 ans et plus recommandés (norme minimale conseillée pour optimiser les rendements).

Dans l’étude Global Investor Study 2016, on constate que les pays attendant le plus de revenus étaient ceux qui investissaient le moins longtemps : 80% des investisseurs russes ayant participé à l’étude s’attendent à recevoir plus de 10% de revenus immédiats, mais seulement 7% de ceux-ci investissent pendant 5 ans ou plus. Les investisseurs anglais, eux, ont un équilibre objectifs/durée d’investissement plus réaliste, car ils sont 34% à espérer plus de 10% de revenus mais sont 33% à investir sur une durée supérieure ou égale à 5 ans.

De plus, les investisseurs sondés ne sont pas forcément prêts à prendre un certain niveau de risque pour atteindre leurs objectifs, la préservation du capital faisant aussi parti de leurs priorités. Ces espérances élevées poussent ainsi les investisseurs à ne pas épargner assez pour répondre à leurs propres attentes, ce qui peut engendrer, à termes, une déception importante…

Concernant les motivations pour investir, elles sont partagées. L’envie de s’assurer une retraite correcte reste tout de même la principale motivation, avec 45% de répondants. Une proportion similaire (44%) a fait le choix d’investir pour avoir des compléments de revenus. Beaucoup investissent également pour pouvoir procurer des revenus à leurs enfants et/ou financer leurs études.

Enfin, en comparaison avec leurs attentes « excessives » de revenus, les investisseurs semblent plus réalistes quant à leurs prévisions de temps passé à la retraite. La moyenne s’établit à un peu plus de 21 ans, ce qui correspond relativement bien aux chiffres donnés par le dernier rapport anglais de l’Office for National Statistics.

Force est de constater que les personnes qui investissent, et ce à l’échelle internationale, sont assez déconnectées de la réalité. Une rentabilité sécurisée autour de 5% ne peut être que le fruit d’une expérience et d’une connaissance parfaite du marché ! L’investissement, avant d’en voir les rendements, demande du temps et de l’accompagnement. C’est pourquoi BFG Capital, en tant que cabinet en gestion de patrimoine, reste à votre disposition afin de répondre au mieux à tous vos questionnements sur le sujet. Nos conseillers, forts de leurs expériences et savoir-faire, sont présents pour vous guider dans chacune de vos démarches.

 

Dessin de Marine Cabidoche – Diplômée de l’école Estienne (diplôme des métiers d’Art en cinéma d’animation), Marine Cabidoche travaille sur commande, son domaine de prédilection étant l’illustration et la création de personnages. Vous pouvez retrouver son travail sur sa page Facebook et sur son blog.