ATTENTATS DU 13 NOVEMBRE : QUEL IMPACT SUR L’ÉCONOMIE FRANÇAISE ?

BFG Capital

Suite aux attentats du 13 novembre, les économistes s’interrogent sur l’avenir économique déjà très incertain de notre pays. Près de 3 semaines après ces tragiques événements, la Direction Générale du Trésor estime les répercussions financières de ces attaques à deux milliards d’euros.

Dépenses subsidiaires en sécurité ou encore fonds d’aide d’urgence débloqués pour l’industrie du spectacle, l’attentat perpétré par Daesh a provoqué de nouvelles dépenses et une baisse de fréquentation dans les lieux touristiques, touchant directement le secteur hôtelier. Pour exemple, la ville de Lyon a ainsi subi une déperdition de plus d’1,5 millions de visiteurs suite à l’annulation de sa fête des Lumières !

Impacté de plein fouet, le déficit public dépassera inévitablement les 3% du PIB prévus au départ pour 2016. Une limitation de 3% qui ne cesse, d’ailleurs, d’être revue à la hausse. À cela s’ajoute l’amputation de 0,1 point de PIB sur la croissance… Un début d’année qui s’annonce bien !

En dépit de cela, le journal Le Parisien souligne néanmoins une réflexion collective et positive des Français : la capitale ne doit surtout pas cesser ses activités ! Selon l’Express, l’organisation de la COP21 au Bourget permettrait à la France de bénéficier de 314 millions d’euros de recettes. Enfin, la période de Noël semble redynamiser efficacement les commerces physiques, sans compter sur le e-commerce qui ne cesse, lui, de se développer.

Une année 2016 qui sera donc très certainement marquée par une hausse des impôts, même s’il n’est pas exclu que les fêtes de fin d’année puissent rebooster la croissance française. Enfin… Seuls ceux qui croient très fort au Père Noël pourront espérer ce miracle ! Affaire à suivre…