CULTURE F (inancière) : LA FRANCE MAUVAISE ÉLÈVE !

BFG Capital

Inflation, taux d’intérêts, risques financiers… Ces mots vous parlent-ils ? D’après une étude menée par le groupe Allianz, il s’avère que seul un Français sur deux sait répondre à des questions basiques sur le sujet. Attention à la culture F !

Dévoilée fin janvier 2017, l’étude « Argent, culture financière et risques à l’ère digitale » a été menée en novembre 2016 auprès de 1 000 personnes dans chacun des dix pays de l’Europe de l’ouest.

L’étude ayant été réalisée une première fois avant la crise financière, Allianz rapporte qu’aujourd’hui, il n’y a toujours pas d’amélioration notable en ce qui concerne le niveau des pays sondés. Selon l’assureur, « le niveau de connaissances des Européens en matière de culture financière et des risques est inquiétant » ! Aussi, le décalage entre hommes et femmes persiste, et on constate que les moins de 35 ans ont de bien moins bons résultats que les plus âgés.

En plus des questions culturelles, un des objectifs de l’étude consistait à vérifier la corrélation entre le niveau de connaissance, et la bonne prise de décision face à un problème de finance personnelle. Résultat ? Le constat est sans appel, les personnes ayant un meilleur niveau de culture financière ont beaucoup mieux réussi le test que les autres !

La France se retrouve donc en dernière position, derrière le Portugal et l’Italie. Parmi les Français interrogés sur des questions d’inflation et taux d’intérêts, moins de la moitié ont répondu correctement (45%).

Concernant les risques financiers (diversification des risques, risque de liquidité, relation entre risque et rendement), la France est la plus mauvaise élève, avec seulement 9% de bonnes réponses, beaucoup moins que la moyenne européenne. À contrario, sur ces mêmes questions, l’Allemagne et l’Autriche se partagent la tête du classement avec 19% de bonnes réponses. La Suisse arrive juste après avec 17%…

 

Bien conscient de cet écart, BFG Capital, en tant que cabinet de conseil en gestion de patrimoine, place la démocratisation de la culture financière au cœur de ses ambitions. Rendre l’actualité économique plus accessible à tous, telle est la volonté de notre entité.