GAZ, TABAC, ECOLOGIE : CE QUI A CHANGÉ DEPUIS LE 1ER MARS

BFG Capital

Le mois de mars a débuté depuis quelques jours et quelques modifications sont déjà à signaler. Bonnes ou mauvaises nouvelles ? On fait le point sur ce qui est en place depuis le 1er mars 2020 !

 

 

  • Baisse du gaz

Depuis le 1er mars, les tarifs réglementés de vente du gaz sont revus à la baisse, atteignant aujourd’hui 4,6%. Il s’agit donc d’une baisse significative de 1,2% pour les personnes utilisant le gaz pour la cuisson, de 2,7% pour les personnes qui ont un usage mixte cuisson et eau chaude, et 4,8% pour les foyers se chauffant au gaz.

 

  • Augmentation du prix des cigarettes

Mauvaise nouvelle pour les fumeurs, cela va coûter encore plus cher ! Certains paquets atteignent même dorénavant le prix inédit de 11 euros (Gauloises Brunes), tandis que la plupart se rapprochent des 10 euros (Marlboro Red par exemple). Cette augmentation fait suite au relèvement de 50 centimes des taxes prélevées sur le tabac. Une prochaine hausse est également à prévoir en date du 1er novembre 2020.

 

  • Nouveautés du permis moto

Depuis le 1er mars, les conditions pour obtenir le permis moto se durcissent ! Le code de la route commun à tous n’est plus suffisant. Désormais, l’ETM, l’Épreuve Théorique Moto, est obligatoire. Ce test de quarante questions concerne la conduite de la moto, son entretien, la signalisation, ou encore le positionnement à adopter sur la route. Cette réforme a pour objectif de réduire la mortalité des motards, estimée à environ 20% des tués sur les routes de France. Ainsi, l’épreuve pratique se voit rallongée d’une dizaine de minutes et la notation devient elle aussi plus sévère. Alors qu’il fallait avoir 17 points sur 27 pour obtenir le permis moto, il faudra maintenant en avoir 21 sur 27.

 

  • Malus écologique révisé

Depuis le 1er mars 2020, le nouveau cycle d’homologation WLTP est en place. Celui-ci sert à mesurer les consommations et émissions des véhicules. Ce protocole est plus sévère que l’ancien car l’équipement et le poids des véhicules entrent désormais dans le calcul des émissions de CO2. Dorénavant, le déclenchement du malus se fera dès lors qu’un véhicule émettra 138g de CO2/km. 

 

  • Index d’égalité professionnelle

Toutes les entreprises de plus de 50 salariés sont désormais dans l’obligation de publier leur index d’égalité professionnelle entre hommes et femmes. Cet index sur 100 points est calculé sur des critères tels que la rémunération, les augmentations, promotions, congés maternité, ou encore parité du top management… L’entreprise devra obligatoirement obtenir un score supérieur à 75 points, sans quoi, dans un délai de trois ans, elle s’expose à une pénalité financière pouvant atteindre 1% de sa masse salariale annuelle. Dans ce sens, le ministère du travail a mis en place un site internet, une hotline et des formations afin d’aider les entreprises à réaliser ces calculs.

 

  • Encadrement des loyers à Lille

A l’instar de Paris l’été dernier, Lille applique depuis le 1er mars 2020 le plafonnement des loyers. Ce plafonnement sera combiné avec l’encadrement du loyer à la relocation (déjà en vigueur).

 

  • Plus de sécurité dans les VTC

Beaucoup de fraudes ont été constatées concernant l’utilisation de fausses cartes VTC. Ces fausses cartes, créées sur des supports papiers non sécurisés, suffisaient pour devenir chauffeur. Dorénavant, seules les cartes délivrées par la préfecture de manière sécurisée seront valables pour exercer la profession de conducteur VTC.