IMMOBILIER : L’ACHAT EST PRESQUE AUSSI IMPORTANT (ET ENGAGEANT) QUE LE MARIAGE

BFG Capital

Ce sujet peut sembler étonnant mais en réalité, il ne l’est pas tant que ça : pour plus d’une personne sur trois (34%), l’achat immobilier est presque aussi engageant qu’un mariage (38%) et plus important qu’un CDI (29%). Cela vous surprend ? Lisez donc la suite…

 

Le mariage a-t-il perdu son sens de l’engagement ?

La durée moyenne d’un crédit immobilier est de 20 ans, ce qui est supérieur à la durée moyenne des mariages, que les statistiques du Ministère de la Justice estiment à 15 ans. L’impression d’engagement est ainsi bien plus forte !

Le « serment » passé lors d’un achat immobilier se fait donc largement plus ressentir tant les démarches peuvent être parfois longues et compliquées. En face, tout comme le mariage, le contrat de travail indéterminé (CDI) ne rassure pas autant qu’avant, et les jeunes générations ne privilégient désormais plus ce type de contrat.

Comme l’indique le Figaro Immo, de nombreuses raisons poussent les Français à considérer l’immobilier plus engageant que le reste. En effet, premièrement, plus d’une personne sur deux (51%) juge les recherches immobilières difficiles. La multitude d’étapes liées à l’achat représente également un facteur à prendre en compte : recherches, démarches administratives, demande de crédit, etc. Cela peut faire peur ! À côté, le mariage semble presque dérisoire.

 

Le sondage montre également que le budget reste un critère incontournable dans la prise de décision. Avec la montée des prix de l’immobilier, les Français sont de plus en plus regardants quant à leurs décisions. À 44%, ils disent attendre d’avoir un budget d’achat fixe avant de se lancer dans les recherches plus consciencieusement.

Conclusion, le constat est sans appel : l’immobilier reste bel et bien l’investissement préféré des Français, malgré leur volonté de prendre davantage de risques. Paradoxal, tant les envies des Français ne correspondent pas à leurs actes…

 

Ce sondage a été réalisé en ligne par l’IFOP, du 27 au 30 avril 2018, auprès de 1017 personnes âgées de 25 ans et plus, pour Le Figaro Immo.