LEASING, CREDIT-BAIL, PRÊT AVEC OPTION D’ACHAT : QUELLE DIFFERENCE ?

BFG Capital

Prenons une situation simple. Vous désirez faire l’acquisition d’une voiture pour vos déplacements personnels. Cependant, vous ne désirez pas creuser dans votre épargne, et voulez réaliser la meilleure opération possible à ce niveau. Il existe en réalité différentes façons de se porter acquéreur d’une automobile, ou de toute autre chose qui permet ainsi de faire des économies. Quelles sont les possibilités offertes en vue de sauvegarder au mieux ses réserves ?

 

Le prêt simple, ou crédit

Nous vous en parlons régulièrement, et pour cause, le crédit demeure la principale opération que les Français utilisent en vue de faire l’acquisition d’un appartement, d’une automobile, ou de toute autre chose destinée à la consommation. Le prêt personnel, prévu à l’article L311-1 du Code de la Consommation,  est accordé par une banque ou un établissement de crédit. L’emprunteur peut utiliser le montant de son crédit comme il l’entend. Comme pour tout crédit à la consommation, le prêteur doit informer au préalable l’emprunteur avant d’établir un contrat de crédit.

Dès lors, l’emprunteur peut acheter un bien de consommation ou tout autre type de prestation au moyen de l’argent octroyé par l’établissement de crédit. Celui-ci fixe le taux du crédit. La durée, le montant et le mode de remboursement de l’emprunt varient selon les établissements : attention donc à effectuer une veille concurrentielle afin de prendre l’opération avec le meilleur rapport emprunt/remboursement.

Si les conditions d’obtention du crédit varient selon les banques, des situations dites précaires (CDD, revenus trop faibles ou instables) peuvent inciter les établissements de crédit à refuser les demandes de prêt.

Dès lors, et même si la loi ne le prévoit pas expressément, la banque peut vous obliger à contracter une assurance, qui couvrira vos arrières en cas d’impayé. Vous demeurez libre du choix de l’assurance (celle de la banque ou une autre) !

Nonobstant tout cela, la banque dispose aussi d’obligations d’information à votre encontre, qui vous permettront de voir si le crédit se trouve adapté ou non à votre situation. La banque vous communiquera notamment à cet effet : le montant du crédit, sa durée, l’échelonnement du remboursement, le TAEG, l’existence du délai de rétractation de 14 jours, le montant total dû avec les frais…

 

régimes fiscaux spéciaux bfg capital amine mostefai

 

La location avec option d’achat, ou crédit-bail (ou encore leasing)

Lorsque vous regardez les publicités pour voitures, vous pouvez apercevoir que le constructeur propose de payer la voiture une certaine somme d’argent par mois, pendant une durée plus ou moins longue…

Il existe deux types de location à ce niveau : la location longue durée, qui vous permet de bénéficier du véhicule mais qui ne vous en transfère que l’usufruit et non la propriété, et la location avec option d’achat, qui vous octroie la possibilité d’acheter ledit véhicule. C’est sur cette dernière possibilité que nous allons nous attarder.

La location avec option d’achat (LOA) également appelée crédit-bail ou leasing, régie par l’article L311-1 et suivants du Code la Consommation et par l’article L313-1 du Code Monétaire et Financier, est généralement utilisée pour l’achat d’un véhicule, bien que vous puissiez utiliser ce moyen pour des fins professionnelles ou pour votre activité ! Le leasing consiste en un crédit à la consommation, destiné à l’acquisition (temporaire ou non) d’un bien. Cette hypothèse intervient lorsque vous n’êtes pas certain de vouloir conserver le bien à l’issue de l’échéance : dès lors, vous restituerez le bien. En revanche, si vous désirez garder le bien, il vous suffira de lever l’option d’achat. L’achat peut même, dans certaines conditions, être réalisé en cours de location, pratique !

 

Dans le cadre du crédit-bail, c’est la banque ou l’établissement de crédit qui fait l’acquisition du bien pour votre compte, puis vous le prête. Vous devrez alors verser un loyer mensuel pendant la durée du leasing. A l’issue, il faudra décider de conserver ou non l’objet de l’achat. L’enseigne commerciale qui propose le bien peut aussi vous faire une proposition de contrat, qui sera gérée par un établissement de crédit partenaire.

Quoiqu’il en soit, l’établissement de crédit se réserve le droit de vous accorder le leasing dans ses propres conditions, généralement liées à vos capacités financières. Il peut aussi vous demander un dépôt de garantie, qui correspond à un certain montant du prix de la chose. Celui-ci doit également vous octroyer les mêmes informations préalables.

Attention cependant : comme il s’agit d’un prêt, vous êtes locataires : les frais d’entretien de la chose vous incombent. Il faudra que vous conserviez le produit en bon état de fonctionnement pendant toute la durée de la location.

 

Que retenir ?

De tout ce qui précède, nous pouvons retenir qu’il existe différentes façons de se porter acquéreur de la chose que nous désirons, selon nos capacités de financement, voire même de notre désir personnel de conserver ou non la chose : c’est là-même tout l’intérêt du leasing. De plus, la possibilité d’étaler le financement permet de ne pas trop porter atteinte à l’épargne, ce qui permet d’amortir le coût de l’opération. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre banque, voire même de votre gestionnaire de patrimoine le cas échéant, qui sera le plus à même pour vous conseiller l’une ou l’autre des opérations.

 

L’Astuce BFG Capital avec Alireza Gorzin :

Le montage leasing reste relativement complexe à comprendre et à décortiquer. En effet, ce n’est pas un prêt classique qui, avec l’aide d’un simple simulateur de prêt nous permettrait de retrouver le capital emprunté, la mensualité ou encore les taux.

Une astuce approximative, certes, mais tout de même bien informative permet de déterminer si le leasing que nous apprêtons à contracter est “cher” ou non. Alireza Gorzin appelle cela la clef de leasing. Il suffit en effet de diviser le loyer présenté, sur le prix d’achat négocié.

Exemple : j’achète un véhicule d’une valeur de 50 000 euros. Après négociation, j’obtiens une réduction de 10% soit un prix définitif de 45 000 euros pour un loyer de 675 euros. La clef de leasing sera alors 675 / 45 000 = 0,015. En effet, 45 000 * 0,015 = 675 EUROS.

Ainsi, il devient beaucoup plus simple de comparer différentes offres en appliquant cette clef de leasing.