MAUVAISE NOUVELLE : HAUSSE DES DÉPÔTS SUR LES COMPTES COURANTS !

BFG Capital

D’après les dernières statistiques de la Banque de France, l’année 2015 aura été marquée par une forte hausse des dépôts à vue. 36 milliards d’euros ont été comptabilisés, soit le double de l’année 2014 ! À rappeler que les dépôts sur comptes courants ou encore comptes chèques ne rapportent rien à l’épargnant.  À taux zéro, ils ne possèdent aucun intérêt direct. Pourquoi les Français ont-ils alors cette tendance à laisser dormir leur argent sur leurs comptes courants ? Zoom sur ce phénomène.

Le premier motif justifiant cet engouement est directement lié à la fragilisation de l’économie mondiale. La peur et le besoin de contrôler son patrimoine n’a alors fait que grandir.

Nous avons subi en France une baisse généralisée des taux des livrets d’épargne. Comme le souligne le journal du Figaro, l’abaissement de ces taux a engendré, par corrélation, une baisse des rendements notable pour les ménages. Ceux-ci sont donc poussés à épargner autrement. L’exemple du livret A, avec son taux désormais réduit à 0,75%, est le plus parlant. Ce même livret d’épargne a d’ailleurs connu en 2015 sa plus grande décollecte. Les ménages Français favorisent donc le fait de « geler » leurs revenus, plutôt que d’épargner. Bien qu’avantageux sur certains points (argent disponible à tout moment et dépôt non fiscalisé), les comptes courants ne sont pas la solution idéale et surtout, ils ne sont pas tournés vers l’avenir.

L’économiste Philippe Crevel évoque dans l’article « Pourquoi les Français laissent-ils leur argent dormir sur leur compte courant » le motif psychologique. Les Français ont peur et refusent de prendre des risques, d’où cette tendance à « l’épargne prudence » qui ne rapporte rien. L’économiste ajoute d’ailleurs que sans une amélioration nette de la conjoncture économique, il sera difficile pour la population de se remettre à épargner ou d’investir sur le long terme. Les Français ont peur, et ont du mal à garder confiance en leurs produits d’épargne. Les ménages dernièrement interrogés par l’INSEE n’ont pas signalé d’évolution particulière concernant leur capacité d’épargne actuelle. Ils continuent d’affirmer que « ce n’est pas le bon moment pour épargner ». Les conditions météorologiques de ces dernières semaines et la période de déclaration des impôts n’ont qu’amplifié cette tendance.

BFG Capital, cabinet de conseil en gestion de patrimoine fondé depuis plus de dix ans, peut vous accompagner dans vos démarches d’épargne, et vous aider à trouver les solutions les plus adaptées à votre profil.

Dessin de Marine Cabidoche – Diplômée de l’école Estienne (diplôme des métiers d’Art en cinéma d’animation), Marine Cabidoche travaille sur commande, son domaine de prédilection étant l’illustration et la création de personnages. Vous pouvez retrouver son travail sur sa page Facebook et sur son blog.