PARENT : QUELLE ÉPARGNE POUR MON ENFANT?

BFG Capital

Parent ? Futur parent ? Avez-vous déjà songé à préparer l’épargne de vos enfants ? Nous n’y pensons pas toujours, déjà préoccupés par nos propres objectifs, mais élaborer l’épargne de nos enfants est une question qui demeure importante.

 

Préparer l’épargne de son enfant dès sa naissance, c’est considérer que vous avez un horizon d’au moins quinze, voire dix-huit ans d’épargne devant vous. De multiples choix d’investissement à long terme se présentent alors. En effet, il est préférable d’anticiper au plus vite pour davantage faire fructifier son capital. Que ce soit pour les études, le permis, ou encore pour accompagner votre enfant à faire ses premiers gros achats, mieux vaut le faire le plus tôt possible !

La première question à vous poser concerne donc votre capacité d’épargne actuelle. Selon ce que vous êtes en mesure de mettre de côté, vous pourrez mieux déterminer le choix d’épargne qui s’offre à vous.

 

Première chose : oubliez le livret A ! Même si vos parents en ont ouvert un pour vous, les taux étaient bien supérieurs à ceux d’aujourd’hui. Ne vous forcez pas à faire de même pour vos enfants ! Aujourd’hui, son faible taux de rendement de 0,75% ne vous rapportera rien, même sur la durée ! Sa rémunération est en effet si faible qu’elle couvre à peine l’inflation. Néanmoins, il faut bien lui avouer quelques qualités : net d’impôt et de prélèvements sociaux, plafond de 22 950€, idéal pour les petites dépenses urgentes… Mais pour ce qui concerne la liquidité, s’agit-il vraiment d’un point à prendre en compte pour une épargne longue durée ? Enfin, peut-être que son taux sera revu à la hausse, mais pour le moment et jusqu’en 2020, il restera à 0,75%.

 

Dès la naissance

Actions, obligations ? Certes, ces placements financiers sont plus risqués, mais à long terme, sachez que vous avez plus de chance de rapporter, que de perdre du capital. Et cela rapportera toujours plus qu’un livret règlementé à faible taux !

Et, pourquoi pas l’assurance-vie ? Encore mieux si celle-ci contient une variété de composants, comme la SCPI par exemple. En effet, rien ne vous empêche de profiter de rendements provenant de supports plus rémunérateurs et un peu plus risqués, tout en profitant de la fiscalité de l’assurance-vie. Tout miser en fonds en euros est certes plus sécurisé, mais vous rapportera beaucoup moins à long terme. Pour un choix d’épargne plus long, vous pouvez donc favoriser la prise de risque avec les Unités de Compte.

Le mieux est d’ouvrir un contrat au nom de l’enfant, en tant qu’assuré. Étant parent, vous pouvez tout à fait l’ouvrir pour lui. À noter : ce placement n’a pas de plafond mais est soumis aux prélèvements sociaux.

 

  SCPI Assurance-vie (en euros) Livret A PEL

Taux*

4 à 6 % 1,40 % 0,75 % 1 %
Plafond Illimité Illimité 22 950 € 61 200 €
Épargne X X X
Investissement X X
Dépôt exigé Versement mensuel non non Versement mensuel ou annuel

* taux moyen constaté

 

Le PEL

Premier pas vers l’acquisition d’un bien immobilier, le PEL est un produit d’épargne bloqué sans risque permettant de générer des intérêts. Deux principaux avantages peuvent-être cités : un taux de rendement supérieur au livret A (1%), et une supposée bonification lors du futur emprunt et/ou prêt immobilier. Mais attention tout de même, le taux peut être amené à redescendre, et il faut savoir que le marché de la pierre et des prêts immobiliers étant très compétitif, le deuxième avantage présenté par le PEL en devient relatif, voire même obsolète… À noter : les douze premières années sont exonérées d’impôts.

 

Outre ces placements, les banques proposent elles-aussi des livrets à ouvrir dès la naissance de l’enfant (livret couche-culotte, livret biberon, livret 1er âge, livret 2ème âge, etc, etc…) ! Cependant, attention aux taux souvent faibles et aux plafonds souvent bas. De manière générale, aucun livret pour enfant ne dépasse aujourd’hui le taux de rémunération brut de 2%. À vous de comparer les différents taux qu’offrent les banques !

 

Pour les premières économies

Entrée au collège ? Optez pour le livret jeune 12-25 ans ! Le taux de rendement est de 0,75% minimum (son taux varie selon les banques) et son plafond est limité à 1600€. Cela reste peu, bien sûr, mais ce placement reste exonéré d’impôt et de prélèvements obligatoires. L’argent est liquide et peut parfaitement convenir pour un « premier contact » avec l’épargne, ce qui permettra à votre enfant d’apprendre à gérer son propre budget !

 

Quoi qu’il en soit, n’attendez pas 18 ans. Les enfants grandissent vite, faites de même de leur épargne ! Notre cabinet reste à votre disposition pour répondre à vos questions.