PROJET DE LOI DE FINANCES 2017 : À RETENIR

BFG Capital

Le 28 septembre dernier, Michel Sapin, ministre de l’Économie et des Finances, et Christian Eckert, secrétaire d’État chargé du Budget et des Comptes publics, ont présenté à Bercy les grandes lignes du projet de loi de finances pour 2017. Quels sont les points clés du projet à retenir ? Le magazine économique Challenges en dénombre sept.

 

•    Réduction du déficit
En 2017, le déficit public devrait s’élever à 2,7% du PIB. Celui-ci n’a pas été en dessous de la barre des 3% depuis maintenant 10 ans. La dette publique est actuellement en voie de stabilisation, mais les économistes restent pessimistes quant à ces chiffres…

•    Croissance stable
1,5 % du PIB, c’est le taux de croissance économique prévu pour l’année 2016. Pour l’année 2017, le gouvernement espère et parie sur un taux similaire. En tout cas, il s’agit d’un taux minimum nécessaire à atteindre pour faire baisser le chômage (dans le cas où la consommation des ménages atteint +1,6% et l’investissement des entreprises +3,5%).

•    Baisses d’impôts
Le gouvernement a annoncé une baisse d’un milliard d’euros de l’impôt sur le revenu. Cette baisse devrait toucher cinq millions de foyers, sans compter les ménages du crédit d’impôt pour les services à la personne. De nouvelles mesures sont également prévues pour les entreprises et les artisans.

•    Prélèvement à la source
La réforme de la retenue à la source entrera en vigueur au 1er janvier 2018. En conséquence, les entreprises devront se préparer l’année prochaine à l’utilisation de nouveaux logiciels de paye. Salariés, retraités, et travailleurs indépendants devront également s’adapter au changement.

•    Dépenses en hausse
En 2017, l’État devrait dépenser 7,4 milliards de plus qu’en 2016, soit une somme de 381,7 milliards d’euros. En effet, les mesures telles que le plan pour l’emploi ou le renforcement de la sécurité territoriale ont un coût. Selon Bercy, l’objectif de 50 milliards d’euros d’économies en trois ans ne sera pas tenu, mais elles pourraient atteindre 46 milliards entre 2015 et 2017.

•    Missions prioritaires
Parmi les dépenses prévues, 2,1 milliards d’euros seront dédiés à l’enseignement scolaire. Le supérieur et la recherche font augmenter l’enveloppe à 3 milliards d’euros. Le budget dédié à l’emploi, lui, sera augmenté d’1,8 milliards d’euros.  Enfin, priorité depuis les attentats, la sécurité, justice et défense auront respectivement 440 millions, 290 millions et 600 millions d’euros de budget alloué.

•    Fonction publique
Bercy prévoit pour l’année 2017, la création de 13.847 emplois de fonctionnaires d’État. Spécifiquement, il s’agira de 11.712 postes créés dans l’Éducation nationale, l’enseignement supérieur et la recherche, 2.100 à la Justice et 1.746 à l’Intérieur. Les autres ministères, à contrario, verront leurs effectifs réduits.

 

Pour les plus curieux, retrouvez ici l’intégralité de la présentation du projet de loi de finances 2017. Encore en projet, nous devons attendre le mois de décembre pour constater ce qui sera réellement promulgué.