RETRAITE : DEUX VISIONS DIAMÉTRALEMENT OPPOSÉES

BFG Capital

Entre la génération Pivot (45-55 ans) et la génération Y (25-35 ans), tout semble différent ! En effet, les deux générations ont une vision totalement différente de leur retraite et ont deux manières distinctes de l’aborder. Zoom sur ce phénomène !

 

À l’aube d’une nouvelle réforme du système des retraites, Groupama et GFK ont réalisé un sondage en ligne sur un échantillon de 1499 français âgés entre 25-35 ans et 45-55 ans, afin d’évaluer le comportement de ceux-ci face à la retraite. La différence entre les quinquagénaires et la génération Y est assez flagrante : pour la génération dites « Pivot », la retraite apparaît comme une évidence tandis que pour la génération dites Y, elle doit se mériter.

Dès lors, la génération des 45-55 pense que l’âge idéal pour épargner se situe entre 45 et 55 ans. Les jeunes actifs, eux, considèrent que l’âge idéal est situé entre 30 et 35 ans. Cette anticipation de la préparation à la retraite par les plus jeunes met bien en exergue le pessimisme énorme qu’ils éprouvent envers le système de retraite actuel.

En réalité, c’est assez paradoxal car 63% des 25-55 ans n’ont pas du tout commencé à préparer leur retraite. 37% envisagent même de travailler durant leur future retraite, même si ce sont surtout les jeunes qui sont prêts à concevoir cela.

Les jeunes actifs, d’ailleurs, même s’ils n’ont vraiment pas confiance dans le système de retraite actuel, pensent que leur retraite sera positive et ils envisagent même de profiter de cette période pour faire davantage de voyage.

Les quinqua eux, sont davantage confiants dans le système actuel et pensent avoir une pension à la hauteur de leurs attentes. Pour eux, la retraite sera « méritée ». C’est sûrement la raison pour laquelle ils ne sont que 23% à avoir commencé à épargner !

Enfin, s’il y a bien un point négatif à retenir, c’est le manque d’informations. Les français dans leur globalité, à 39%, se considèrent mal informés sur les démarches à effectuer pour préparer leur retraite. Ce sentiment est très marqué chez les jeunes actifs (53%) qui souhaiteraient être davantage accompagnés.

Quoi qu’il en soit, le Conseil d’Orientation des Retraites (COR) prévoit un éventuel rééquilibre du système des retraites pour 2040, au mieux. En attendant, même si la nouvelle réforme visant à unifier l’ensemble des régimes existants approche, il vaut mieux anticiper le plus tôt possible sa préparation de la retraite, en se constituant d’ores et déjà un pécule de précaution.

Notre cabinet BFG Capital est là pour vous accompagner, dans ce sens, à la réalisation de vos projets. Nos conseillers et experts se tiennent à votre disposition pour répondre à vos questions.

Dessin réalisé par Casoli. Vous pouvez retrouver son travail sur sa page Facebook.