SCPI : VERS UNE NOUVELLE ANNÉE RECORD ?

BFG Capital

C’est littéralement impossible pour toute personne résidant en France d’être passé à côté ces dernières années. Et si vraiment ces quatre lettres ne vous disent rien, il est temps d’en apprendre davantage. S.C.P.I. Ce sigle signifie Sociétés Civiles de Placements Immobiliers, et il s’agit d’un des investissements les plus porteurs dernièrement. Et pour cause ! Son taux de rendement moyen est de 4,34 % sur cette année glissante. Chaque année, sa collecte augmente, et cette année encore, son record est battu.

 

2019 aura été un bon cru !

D’après l’IEIF, les SCPI ont cette année comptabilisé une capitalisation de 62,4 milliards d’euros, et une collecte nette de 6,1 milliards d’euros à la fin du troisième trimestre 2019. Au premier semestre déjà, l’Institut de l’Epargne Immobilière et Foncière relevait une collecte nette de 4,3 milliards d’euros. Aujourd’hui, trois SCPI ont même dépassé le seuil des 3 milliards d’euros de capitalisation : Edissimo, Rivoli Avenir Patrimoine et Immorente.

 

Concernant le profil des investisseurs, il aura bien changé également. Comme nous le rappelle Alireza Gorzin, président de BFG Capital : il y a 15 ans encore, les SCPI étaient perçues comme un support dit “d’élite”. C’est-à-dire qu’elles étaient “réservées” à une frange de la population d’investisseurs dite «chevronnée»”. Il faut dire que ce type d’investissement était particulièrement choyé par les chefs d’entreprise. Ils pouvaient en effet se permettre d’investir une partie importante de la vente de leur société dans les SCPI afin de s’assurer une bonne retraite. Bien que ce soit toujours le cas aujourd’hui, et que bon nombre d’entrepreneurs continuent d’investir dans ce support, les primo investisseurs et investisseurs plus aguerris les rejoignent désormais pour en profiter. 

 

 

Pourquoi les SCPI ont-elles un tel succès ?

Si on devait expliquer le succès des SCPI en une seule phrase, ce serait celle-ci : investir en SCPI, c’est investir dans l’immobilier, la gestion en moins. Alors oui, c’est une vision extrêmement simplifiée de l’investissement, mais cela colle plutôt bien à la réalité.

 

En effet, d’après une étude réalisée par Notaires de France, la pierre est, pour 87 % des Français, “toujours un bon investissement”. En France, l’immobilier est un placement phare et incontournable, représentant un investissement physique, solide, et rentable. Cependant, la pierre est un investissement présentant beaucoup de contraintes : travaux, charges de copropriété, taxes foncières, gestion des locataires… La SCPI permet donc de mettre un pied dans l’immobilier, tout en délégant la gestion à une société dédiée. Cela permet par la suite à l’investisseur de percevoir des loyers nets de frais de gestion, sous forme de dividendes. Point important à noter : tout comme l’immobilier classique, l’investissement en SCPI est un investissement dit de long-terme. La durée de détention minimale doit donc être de huit ans au moins.

 

Les SCPI présentent de multiples autres avantages. Le premier : son taux de rendement. Comme évoqué un peu plus haut, le taux de rendement des SCPI en 2019 a atteint 4,34 %, ce qui est bien supérieur aux autres placements présentés sur le marché de l’épargne actuellement. “Outre la gestion inexistante pour l’investisseur et l’obligation de transparence absolue pour les gestionnaires, c’est surtout la rentabilité extrêmement compétitive des SCPI qui justifient l’engouement provoqué. En effet, le rendement d’une SCPI est net et se démarque donc du rendement brut que l’on a pour habitude de voir dans l’immobilier «traditionnel»”, ajoute Alireza Gorzin. Ce qui permet d’obtenir de tels chiffres, c’est la capacité des gestionnaires de SCPI à négocier l’achat de patrimoine immobilier en masse et donc de manière «décotée» par rapport au marché. Pour l’achat d’un seul bien, un particulier n’aura pas la même marge de négociation. 

 

Son accessibilité est également un atout non-négligeable. Contrairement à ce que beaucoup peuvent penser, ce placement n’est pas réservé aux plus fortunés. Le ticket d’entrée reste relativement accessible, à partir de quelques centaines d’euros. Il s’agit d’un placement apprécié, car il permet de diversifier son patrimoine, se créer des revenus complémentaires ou encore préparer sa retraite. Les SCPI sont d’ailleurs particulièrement appréciées des Seniors, qui n’étant plus forcément en position d’investir dans l’immobilier, peuvent toutefois acheter des parts et investir ainsi dans l’immobilier à gestion déléguée, ou “pierre-papier”. 

Enfin, on considère que le risque d’investissement en SCPI est diminué dans la mesure où il est adossé au marché de l’immobilier qui connaît une cote de confiance relativement élevée.

 

En conclusion, les SCPI sont une bonne alternative aux placements classiques. Il s’agit aujourd’hui d’un excellent levier pour diversifier son patrimoine et bénéficier de revenus complémentaires. Même si son taux de rendement diminue, celui-ci reste largement au-dessus des livrets classiques proposés sur le marché.

Attention, comme tout investissement, l’achat de parts en SCPI n’est pas garanti et comporte des risques. Il est donc très important de se faire conseiller par des professionnels agréés, tels que les conseillers en gestion de patrimoine, afin de faire une étude approfondie de votre profil patrimonial et de vos besoins. 

 

Article disponible sur Boursorama

 

Achevé de rédiger le 02/01/2020 par Amélie Yem