TAXE D’HABITATION : ALLEZ-VOUS LA PAYER EN 2020 ?

BFG Capital

Annonce phare du programme du Président Emmanuel Macron, la suppression de la taxe d’habitation devait être appliquée dès 2020 pour 80% des foyers fiscaux, et jusqu’en 2023 pour les contribuables les plus aisés. Cependant, lors d’une interview datant du 14 juillet, M. Emmanuel Macron a évoqué l’idée de “décaler la suppression pour les plus fortunés”, au vu de la crise que nous traversons actuellement.

Qu’en est-il alors ? Allez-vous payer la taxe d’habitation en 2020 ?
 

Qu’est-ce que la taxe d’habitation ?

 

Contrairement à un impôt (qui est directement perçu par l’Etat), une taxe est un prélèvement financier obligatoire perçu par une administration, contre une prestation de service public. En outre, tout le monde est donc concerné par la taxe d’habitation, car elle est due au titre du logement dans lequel vous habitez, que vous soyez propriétaire, locataire, ou occupant à titre gratuit.

 

Cette taxe est calculée annuellement, d’après le niveau de loyer annuel potentiel que la propriété produirait si elle était mise en location. S’en suit un “micmac savant” mathématique assez compliqué, prenant en compte des données telles que les taux d’imposition votées par les collectivités territoriales, des réductions ou majorations selon les communes ou encore les charges familiales. C’est pour cela que deux habitations de surfaces similaires peuvent avoir deux taxes d’un montant totalement différent.

 

Bien d’autres spécificités existent autour de la taxe d’habitation. Pour en savoir plus, retrouvez notre article dédié ici : taxe d’habitation : qui ? quoi ? quand ? comment ?

 

Qu’en est-il de la réforme ?

 

La réforme sur la taxe d’habitation est en place depuis 2018, un an après l’élection du président Emmanuel Macron. 80% des ménages français ont donc déjà vu leur taxe d’habitation diminuer de 30% en 2018, puis de 65% en 2019. Et si tout se passe comme prévu sur le calendrier de la réforme, les 20% de ménages restants pourront à leur tour bénéficier de 30% d’allègement en 2021, 65% en 2022, et enfin une suppression totale en 2023.

 

 

En effet, lors de sa campagne, Emmanuel Macron qualifiait cette taxe “d’injuste et illisible”. Sa suppression avait alors pour objectif d’augmenter le pouvoir d’achat des Français, mais également d’établir une répartir plus juste des impôts.

 

Pas d’inquiétude ! Cela est toujours d’actualité. Le premier ministre Jean Castex a d’ailleurs voulu rassurer les français à travers sa dernière annonce. Celui-ci a expliqué lors d’une interview : “on va continuer sur le même rythme, donc la suppression de la taxe d’habitation suivant le calendrier sera maintenue. Nous ne pensons pas que le recours à l’arme fiscale soit un bon outil pour gérer la crise, qu’augmenter les impôts soit une bonne formule”.

 

Pour les 20% de ménages non concernés par la suppression cette année, la distribution des avis de taxe d’habitation 2020 interviendra, sauf exception, courant octobre. Vous aurez alors jusqu’au 16 ou 21 novembre pour le paiement en ligne.

 

 

Pour savoir si vous êtes concerné par la réforme de la taxe d’habitation en 2020, le gouvernement a mis en place un site internet. Vous pouvez donc utiliser https://www.impots.gouv.fr/portail/particulier/questions/suis-je-concerne-par-la-reforme-de-la-taxe-dhabitation pour faire le point sur votre situation. Vous pouvez également vérifier votre revenu fiscal de référence sur l’avis d’impôt sur les revenus 2019, que vous avez dû recevoir au mois d’août.