actu


à la pointe de l'information

SCPI : FAUT-IL MISER DESSUS EN 2023 ?

Depuis des années, l’immobilier demeure la valeur refuge par excellence. Mais plus forcément sous sa forme classique et directe… Encore en 2022, les Sociétés Civiles de Placement Immobilier ont su prouver leur résilience face aux crises. La collecte des SCPI a d’ailleurs décollé en 2022, signe que le placement a conquis le cœur des Français. Malgré un contexte inflationniste, les rendements pourraient encore être élevés cette année. Alors, on mise sur les SCPI en 2023 ou pas ?

Rappel : comment fonctionnent les SCPI ?

Déjà connues du grand public depuis plusieurs années, les SCPI continuent de convaincre. Et il faut dire qu’elles ont de quoi plaire ! Mais malgré ce succès important, beaucoup de personnes se demandent encore comment elles fonctionnent.

Il faut noter qu’il existe différents types de Sociétés Civiles de Placement Immobilier : rendement, plus-value, fiscale… et toutes permettent aux particuliers d’avoir du patrimoine immobilier, sans avoir à se soucier de la gestion.

Les SCPI permettent de répondre à de multiples objectifs patrimoniaux comme la préparation de la retraite, la constitution de revenus complémentaires, la création d’une épargne de précaution, ou tout simplement la diversification du patrimoine. Elles conviennent donc à toutes et tous. Concrètement, en souscrivant à une SCPI, vous achetez des parts de société d’immeubles de bureaux, de commerces ou encore des immeubles d’habitation. Vous investissez donc dans l’immobilier locatif. Ce qui a de quoi rassurer les plus réticents. Ensuite, la SCPI, détentrice du patrimoine immobilier, reverse aux investisseurs (vous) les loyers perçus à hauteur du nombre de parts investies. Les revenus issus des parts de SCPI sont distribués mensuellement ou trimestriellement, de quoi augmenter sereinement son pouvoir d’achat. Aussi, le risque locatif est mieux maîtrisé. Ce dernier est « dilué » et mutualisé sur un grand nombre de locataires, ce qui offre une forte stabilité de résultat.

Concrètement, si vous réalisez un investissement de 40 000€ en SCPI, avec un taux de rendement de 4,5%, vous pourrez percevoir un complément de revenu mensuel de 150€ net de gestion, mais pas de fiscalité.

Il est important de noter :

Toutes les étapes inhérentes aux démarches administratives sont régies par une société de gestion. Cela est un des autres gros avantages des SCPI. Aussi, contrairement à ce que beaucoup peuvent penser, le placement n’est pas réservé aux plus fortunés. Le ticket d’entrée reste relativement accessible, à partir de quelques centaines d’euros seulement. En résumé, les SCPI présentent de multiples forces. Qu’il s’agisse de la gestion (encadrement par des experts du marché immobilier), de la stabilité des locataires (enseignes alimentaires, entreprises technologiques, sièges sociaux de multinationales…), ou encore de la constitution du report à nouveau (réserve financière en cas d’imprévu permettant le maintien d’un rendement solide), tous les feux sont au vert pour les SCPI !

Des chiffres rassurants pour les investisseurs

En 2022, les SCPI ont prouvé au monde de l’épargne et de l’investissement qu’elles avaient tout pour plaire. Conséquence directe : elles ont enregistré une collecte de 7,5 milliards d’euros au cours des trois premiers trimestres de 2022. Un chiffre important, qui représente une hausse de 45% entre janvier et octobre. La collecte de l’année entière, elle, devrait sous confirmation, avoisiner les 10 milliards d’euros.

Selon l’ASPIM, les rendements versés en 2022 sont pour l’instant en légère hausse par rapport à 2021. Pour rappel, le taux de distribution était de 4,49%. Sur les 9 premiers mois de l’année, le taux de distribution moyen annualisé atteignait déjà les 4,26%. Mais comme souvent, les gérants de SCPI ont tendance à servir un dividende légèrement plus modeste et à le revaloriser au moment du dernier versement. Ce fut d’ailleurs le cas l’année dernière.

Autre aspect à prendre en compte, la revalorisation du prix de la part. En 2021, la hausse du prix des parts a été de +0,16% en moyenne. En 2022, le prix des parts a aussi été revalorisé, sur le premier semestre, à +0,7% en moyenne.

Ainsi, en prenant en compte tous ces éléments, les experts tablent sur une performance moyenne basée entre 4,5% et 6%.

Comment choisir la bonne SCPI ?

Il existe de très nombreuses maisons de gestion et encore plus de SCPI, qui ne rapportent pas toutes le même rendement. Comme le relate Alireza Gorzin, président de BFG CAPITAL: “les politiques de stratégies d’investissement des SCPI ont énormément changé ces dernières années. C’est devenu un marché très, voire trop compétitif. Dès lors, une recherche de rendement semble être devenu le fer de lance de nombreuses maisons afin de satisfaire une clientèle pas toujours avertie, dont le quasi seul jugement et prise de décision se fait trop souvent sur le simple argument du rendement. Il convient de savoir disséquer toutes les SCPI afin d’en connaître les entrailles, et ainsi permettre à ses clients de pouvoir investir en tout connaissance de cause. On n’acquiert pas de parts de SCPI sur un critère unique, qu’il s’agisse de son rendement, de sa taille ou encore de son âge.”

Pour choisir la SCPI qui correspondra à vos besoins, tout réside dans la méthodologie de choix.

En effet, un classement trouvé sur internet ne vous apportera pas toute la vision nécessaire pour faire le bon investissement. Quant aux banques, généralement juges et parties, elles peuvent manquer d’objectivité dans leurs recommandations. Effectivement, elles proposent aussi depuis peu des parts de SCPI afin de participer à cet échange économique mais… uniquement celles de leur enseigne. Pour l’impartialité, on repassera donc. Afin de ne pas vous tromper, rien ne vaut le contact avec un professionnel indépendant du secteur. Surtout quand on sait que tout investissement comporte des risques et nécessite un engagement sérieux.

Enfin

Il est nécessaire de rappeler que les investissements en SCPI ne sont pas garantis, tant du point de vue des dividendes perçus que de celui de la préservation du capital. Comme dans l’immobilier direct. En France, les SCPI dépendent en effet des fluctuations des marchés immobiliers. Si les rendements sont intéressants, et le contexte économique favorable (ou en tout cas plus rassurant), il est primordial de se faire conseiller par un professionnel.

Pour toute information, nos capital managers sont à votre disposition pour tout renseignement et peuvent vous accompagner dans toutes vos démarches. De la découverte des SCPI au sens global, à l’étude de votre profil, pour un choix avisé selon une méthode de sélection personnalisée, pédagogique et efficiente. Vous pouvez nous contacter à l’adresse contact@bfgcapital.com.